Ma romance à Bali (suite et fin)

Vous avez manqué le début? Cliquez ici!

La saga entre la Cendrillon désenchantée et son prince charming, dans le faux-semblant de Walt Disney World indonésien, se poursuit!

***

Vous savez quoi? À vrai dire, je ne recommande pas tout à fait le Ayu Kintamani Villa.

Oui, l’endroit est F-A-B-U-L-E-U-X! D’autant plus que… en plus d’avoir une piscine à débordement privée dans notre villa, nous avons accès à des bassins d’eau thermale sur le site du complexe hôtelier! Ben làààà!!! Quoi demander de plus, Miss Péchés Mignons??!

Bon… La situation est sûrement rentrée dans l’ordre depuis (quatre ans plus tard, tout de même… 😉) Mais disons qu’à l’époque, certains membres du personnel semblent avoir une dent contre des touristes. Ils servent un plat de pâtes avec des COQUERELLES à un jeune couple russe! Jalousie? Les tourtereaux, démolis, nous mettent en garde. Un cas exceptionnel? Peut-être!

Sinon, je ne suis pas du tout satisfaite du service de massothérapie. OUI, c’est GÉNIAL: pour l’équivalent de dix dollars seulement, j’ai droit à un massage d’une heure, étendue sur une chaise longue dans ma propre villa. Mais un massage HORRIBLE dont je ressors tendue plutôt que détendue… avec quelques ecchymoses en prime. De plus, la massothérapeute m’a massé le cuir chevelu avec tant d’ardeur que je me demande s’il va me rester des cheveux sur le coco d’ici mes retrouvailles avec Mr. Bali.

Bali_Besakih_misspechesmignons

Le lendemain matin, ni fraîche, ni dispose, je rejoins Cassandra dans le taxi. La balade sur les routes balinaises se poursuit de plus bel! Un arrêt mémorable (hum, hum, léger toussotement): le reconnu temple Pura Besakih (photo). Une dizaine d’hommes nous encerclent à notre arrivée. Leur but: nous soutirer le plus d’argent possible en nous imposant un tour guidé­. Vidées de nos bidous, nous pénétrons sur le site. Cette fois, des enfants nous demandent la charité. Une fillette m’implore des yeux. Je me penche vers elle. «Je suis désolée, ma petite; il ne me reste plus d’argent, j’ai tout donné aux mecs à l’entrée!» 😲 Elle baisse le regard, l’air abattu. Pincement au cœur…

Nous continuons l’escapade dans notre «carrousel». Après avoir visité quelques palais d’eau réputés (en photo, ci-dessous: le Ujung Water Palace), nous faisons un court séjour à Candidasa, puis, une escale à Sanur. J’ai les papillons au ventre! C’est là-bas que nous rencontrons prince charming et son collègue de travail!!!

DSCF1359
©tous droits réservés

Jasette à la plage, baignade dans la mer… Chaque jour, je passe de très beaux moments avec lui!

          —       Miss Péchés Mignons, j’ai rêvé qu’un jour, cette histoire ferait un film…
          —       Peut-être bien, Tuan (« Monsieur », en indonésien)!

***

Le voyage se boucle à Kuta, la ville archi trop touristique du début du périple…

Il est trois heures du matin. Mon amie Cassandra a quitté notre chambre il y a quelques heures. À mon tour de rentrer au bercail. Je mets une espadrille à mon pied… Diantre, mais où est l’autre? Je la cherche partout. Dans la pièce, au restaurant, autour de la piscine où Mr. Bali et moi nous baignions la veille… Je retrace nos pas, sans succès. Je demande au mec à la réception… Aucune trace du soulier. Il a disparu, ni vu, ni connu. DRAME! J’ai l’une de mes orthèses dans cette espadrille! J’envoie un courriel à prince charming, qui reste encore sur les lieux pour quelques jours. «SVP, si tu peux essayer de trouver mon soulier… J’ai une orthèse dedans! … Et prière de ne pas le sentir, hein! 😝»

Je dois vraiment quitter pour l’aéroport! J’embarque à la va-vite dans un taxi, gougounes aux pieds. Direction Denpasar! J’ai l’impression de rembobiner mon voyage. Bali-Kuala-Lumpur; Kuala Lumpur-Tokyo; Tokyo-Montréal… Des heures et des heures plus tard, me revoilà enfin à l’autre bout du monde!

Par chance, Mr. Bali trouve mon fameux running shoe dans lequel repose ma précieuse orthèse. Dans sa propre chambre, alors que je n’y suis jamais allée! On s’en reparle encore des années plus tard… Comment s’est-il retrouvé là? Mystère et boule de gomme. Je soupçonne Mr. Bali de l’y avoir caché pour me jouer un tour, mais il ne l’a jamais reconnu.

À tout le moins, quelques jours plus tard, dans la métropole, Cendrillon est très enchantée de récupérer sa chaussure rapportée par son prince charmant! Elle la glisse à son pied. C’est parfait! Ses genoux sont très reconnaissants.

Cendrillon_chaussure
Non, mon espadrille ne ressemble pas à ça 😛

Les curieux hasards entre Mr. Bali et moi s’arrêtent là, me demandez-vous?

Nah!

Fait d’autant plus incroyable… et j’en suis restée bouche bée longtemps! Trois ans jour pour jour après avoir rencontré cet homme, j’ai appris qu’un petit valentin poussait dans mon bedon – notre valentin.

Et si nos vies ont malheureusement pris des chemins différents aujourd’hui… je présume que ce coup de foudre était, en quelque sorte, une incroyable manifestation du destin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :