Ma croisière en solo en Alaska

Ma photo, ci-dessus: Skagway et ses environs

Tout juste avant de monter à bord de ma première croisière, j’avais demandé à un couple, qui enchaînait les escales sur les paquebots, laquelle avait été leur favorite. «Celle en Alaska!» s’est exclamé l’homme sans hésitation. Dès lors, je savais qu’après cette excursion dans les Caraïbes, je découvrirais le fameux état américain sur les eaux glaciales du Pacifique.

Ainsi, un beau jour, toujours hantée par la réplique enthousiaste de ce monsieur, je me suis envolée vers l’ouest pour explorer l’Alaska à bord du Norwegian Sun. À moi Ketchikan, Juneau, Skagway, Seward! Mon amoureux de l’époque indisponible pour prendre des vacances, j’ai osé partir en solo après quelques hésitations. Une croisière sans proche… allais-je souffrir en voyant constamment des voyageurs profiter de l’expérience avec les leurs? «On n’a qu’une vie à vivre; réalise tes envies, même si cela implique de voyager seule», me suis-je répétée pour faire dissiper mes doutes.

Ô, comme je suis heureuse d’avoir osé! Ce fut une croisière mémorable, une expérience de voyage unique en soi, qui restera longtemps gravée à ma mémoire. La vie m’a maintes fois prouvé que surmonter ses craintes en vaut la peine, et cette aventure en est un parfait exemple!

La croisière s’amuse… en groupe!

Fait intéressant: sachez que ce n’est pas parce que vous voyagez seul… que vous resterez nécessairement seul! D’autant plus sur un bateau de croisière: les gens ont tendance à socialiser. Deux mille inconnus réunis sur les mêmes lieux pendant sept jours restent rarement de glace les uns envers les autres! Même en Alaska… 😉

De plus, vous ne serez probablement pas la seule personne à voyager de cette façon! D’ailleurs, le soir de mon arrivée sur le Norwegian Sun, j’ai intégré un groupe de voyageurs en solo lors d’une rencontre organisée à notre égard. LA meilleure décision! J’ai fait connaissance avec Liz de la Nouvelle-Zélande, Xinpeng de San Francisco, Denise de l’Australie… De fil en aiguille, d’autres voyageurs originaires de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, du Texas, des Pays-Bas… se sont greffés au groupe. Au bout du compte, nous étions une quinzaine de vacanciers provenant des quatre coins du globe à nous réunir! Ainsi, je n’ai pas l’impression d’avoir fait une croisière seule, mais plutôt une croisière entourée de nouveaux amis! Les repas dans les restaurants du navire s’avéraient d’autant plus plaisants, et les soirées dans la discothèque et les lounges du Norwegian Sun aussi!

La rencontre de tous ces voyageurs: une valeur ajoutée à l’aventure! Ce qui ne m’empêchait pas, bien entendu, de rester libre de mes actions, et ainsi, de participer en tout temps aux excursions et aux autres activités de mon choix… tout en ayant le plaisir de croiser ici et là mes nouvelles connaissances et de partager d’époustouflants moments avec elles! L’un de ces instants inoubliables: ce matin où le paquebot voguait dans le fabuleux parc national Glacier Bay… Nous nous étions fixés un point de rencontre à 6hAM(!!!) sur le pont du bateau pour observer en groupe les surprenants glaciers bleutés s’effondrer avec fracas dans la mer. La même expérience sans personne à nos côtés avec qui exclamer des «Ooooh» et des «Aaaah» aurait semblé moins magique!

DSCF3295

Bref, seul ou accompagné… osez partir! On n’a qu’une vie à vivre! 🙂

 

L’ALASKA EN SOLO…

J’ai moins aimé

Le coût de la croisière. Plusieurs compagnies chargent le double du prix (ou un supplément de 50%, comme Norwegian) pour une personne voyageant seule. L’important: trouver des croisières à rabais pour ne pas se sentir trop frustré. Les sites Kayak.com et vacationstogo.com sont des incontournables en la matière, et ce, pour effectuer des croisières à bas prix… partout dans le monde!

J’ai adoré

Sur les bateaux de croisière (de Norwegian Cruise Line, à tout le moins), on peut commander les plats des restaurants gastronomiques non payants… à volonté! J’ai donc allégrement doublé les portions lorsque cela me chantait! Bref, si j’étais tentée par les plats de saumon juteux ET de magret de canard sur le menu… je commandais les deux! (et les mangeais en entier, oui, oui! Pas de gaspillage 😉 ). L’un des grands plaisirs de voyager à bord des bateaux de croisière est d’ailleurs de manger de l’excellente nourriture en tout temps (contrairement aux hôtels tout inclus dans le Sud!!!).

Ce que je changerais

  • Réserver d’avance nos excursions dans les ports d’escale peut nous permettre d’économiser de jolies sommes d’argent. Or, j’ai fait l’erreur de réserver mes excursions en ligne sur un site… sponsorisé! Je croyais effectuer le tout sur le site de Norwegian Cruise Line et ainsi, avoir accès à la totalité des activités offertes sur le bateau, mais non! Après avoir réservé ma croisière, j’ai plutôt été redirigée vers le site d’une seule des compagnies qui font affaire avec le paquebot. J’ai ainsi loupé une série d’excursions majeures offertes par la concurrence, que j’aurais vraiment préféré choisir ;). Assurez-vous de ne pas répéter mon erreur!!! 🙂
  • Avoir su, j’aurais prolongé mon séjour en Alaska après la croisière. Ainsi, j’aurais pu explorer le fameux parc national de Denali. J’ai gaffé en réservant mon voyage sur un coup de tête, à la va-vite… une semaine et demie avant la date de départ, sans m’être adéquatement informée sur la destination! (À surveiller cet été: mon billet L’avantage d’organiser un itinéraire avant de partir). J’ai donc manqué cet incontournable, mon vol de retour étant prévu le soir même du débarquement des croisiéristes. Epic fail! 😉

♥Mes coups de cœur♥

  •  Les Misty Fjords à Ketchikan. J’ai admiré ces chutes d’eau entourées de brume enMitsyFjords hydravion… malgré ma phobie de ces petits avions! (C’est fou comme certaines peurs s’envolent lorsque nous sommes à l’étranger… Jamais je n’oserais faire un tour d’hydravion chez moi!) Or, pour un meilleur rapport qualité/prix, je vous recommande de voir les Misty Fjords par bateau! Tout aussi beau, semble-t-il, mais beaucoup moins cher.
  • Visiter le Yukon à partir de Skagway, en Alaska. Sinon, quand aurez-vous l’occasion de mettre les pieds dans ce grandiose territoire canadien?
  • Manger des crab legs (pattes de crabe) savoureuses à deux pas des quais d’embarquement de Skagway, au restaurant Skagway Fish Company.
  • Naviguer sur les eaux de Glacier Bay à bord du bateau de croisière, et admirer les impressionnants paysages glacials dans le confort même du paquebot, une tisane ou un café à la main (si vous restez à l’intérieur 😉 ).
  • Le glacier Mendenhall, près de Juneau. Une image vaut mille mots…

DSCF2733

Quand partir?

En raison de l’emplacement géographique de l’Alaska: de la fin juin au mois de septembre. Vous pourrez profiter du même coup du soleil de minuit (ou presque)… Une expérience d’autant plus exotique!

Bonne croisière en «solo»! 🙂

©Toutes les photos: seraphineetsespechesmignons.com

 

Ces textes pourraient également vous intéresser:

Comment voyager plusieurs fois par année

Hawaii pour les petits budgets

Partez de longs week-ends à Miami… ou ailleurs!!

Image pour Pinterest:

MaCroisiereEnSoloEnAlaska

 

Vous avez aimé mon billet Ma croisière en solo en Alaska? Merci de le partager sur les réseaux sociaux? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :